Index dynamique

MON EDITO

Dernière modification :





Un blog sur ce sujet ? pourquoi ne pas parcourir le monde pour ? Il était hors de question d’en créer un, consacré à moi-même, quand je n’ai rien à dire. Ou plutôt qui puisse intéresser le lecteur. Chez moi aussi, il pouvait y avoir des sujets d'anecdotes familiales ou non, piquants ou tristes mais je reconnais que l’intérêt suscité aurait été bien moindre que celui de l’étude de notre planète Terre, de la géologie ou celui de la Lumière.
ErhabenMaya, Terre&Boissons   

ErhabenMaya



 

 

En voyage, recherchons le sublime …




Je n’ai aucun mérite d'avoir ouvert ce blog, ni aucun avantage hormis celui de renseigner sans doute quelques scolaires car je ne suis ni géologue, ni, si l’on parle plantes, thérapeute, et si je suis blogueuse, je ne sais pas forcément écrire. Le lecteur pourra constater que les sources de mes articles figurent dans mes pages, on les reconnaîtra aisément en bas de chaque.

Chez moi, on parlait vieilles pierres, stratosphère, églises Romanes ou Gothiques, méthodes de guérison par le naturel, plantes et formules d’Huiles Essentielles. La génération d'un père au passé religieux et d'une mère à la santé défaillante mais qui regardait dans une certaine  direction. Et si la planète Terre disait-on sous la lampe est l'objet de tous les respects, son spectacle est d’abord celui de la Lumière ; elle est partout dans les roches, sur les lacs, dans les contrées éloignées, certains auteurs en ont fait le symbole de tout ce qui est bon et salutaire.

Au travers des millénaires de l’histoire, l’impression persiste. Dans certaines religions,  elle peut représenter le salut éternel. L’assombrissement de l’atmosphère,  signifie au contraire damnation. La disparition de La lumière ou de la santé nous attriste. Son retour nous comble. Les couleurs  qui émanent de la Lumière peuvent être semblables à des vitraux ou un tissu chatoyant sur le corps, les plantes dispenser leurs bienfaits, comme des onguents précieux.

Un blog à vocation de toucher de la main la planète Terre, de parler d’êtres vivants, de voyages, de géologie enfin de beautés de la nature, peut nous éviter bien des mélancolies. Atteignons  une contrée lointaine, en voyage dans un pays étranger, au bout du monde. L’horizon est illimité, le ciel limpide ; les arbres  et les plantes en parfaite harmonie dans une atmosphère nouvelle d’un pareil paysage, et nous verrons qu’un simple désert peut atteindre le sublime. Aussi bien que l’état de contemplation pure demeure seul possible à celui qui est capable de s’y élever, un blog qui lui est consacré peut nous éviter l’ennui.

N’oublions jamais qu’en présence du sublime rencontré au cours des voyages, nous faisons face à nos capacités intellectuelles, une véritable mise à l’épreuve de savoir si oui ou non nous supporterons cette solitude que l’on peut rencontrer par exemple au cours de ces beaux voyages dans des contrées éloignées de notre planète mais qu’en présence d’un blog, sur lequel nous venons d’atterrir, il nous est possible de le fermer.





Bordeaux, le 16 août 2013





L'amour est international.





1 commentaire :

  1. Ah non j'espere que tu ne fermeras pas celui-là :) j'aime beaucoup pour ma par! tu ne m'avais pas dit que tu participais aux Craypion 2013 ??? bises

    RépondreSupprimer

Commenter ?

Articles ErhabenMaya que vous aimez :

                                                                                                                               

Contacter le webmaster

Nom
E-mail *
Message *

Popular Posts